K'S NEWS

L’édito culture de l’agence KS – Août 2021

La Culture en Outre-mer, à voir et à manger !

Même si l’actualité du monde ultramarin de la Culture est dominée par les bouleversements provoqués par les re-confinements en Guadeloupe et Martinique, il était impossible de ne pas commencer cet édito estival par un hommage à Jacob Desvarieux, musicien de légende et co-fondateur du groupe Kassav . Chacune et chacun d’entre nous aura, j’en suis sûre, de nombreux souvenirs rattachés à ses riffs endiablés de guitare. Kassav est bien plus que le groupe français le plus connu et populaire au monde, c’est aussi et surtout un mouvement de reconnaissance de la culture créole mais également un lien incontournable entre les Antilles et l’Afrique. Aux côtés de Pierre Édouard Decimus, Jacob Desvarieux avait donné naissance au Zook et l’avait offert au monde. Il est et restera toujours l’un de nos ambassadeurs les plus prestigieux et surtout la réussite d’une révolution culturelle, un engament politique qui réhabilite la culture des enfants de ceux qui furent déportés et mise en esclavage durant le commerce triangulaire.

De la promotion de la culture créole, il en est également question du côté des fourneaux de Babette de Rozières. Le Ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a en effet confié à cette infatiguable égérie de la Gastronomie ultramarine une mission visant à la préservation et à la promotion des patrimoines culinaires des Outre-mer. Déjà  » Déléguée à la Gastronomie pour la Région Ile-de-France « , cette militante de l’assiette créole va donc reprendre son bâton de pèlerin culinaire pour dresser un inventaire de toutes les cultures gastronomiques, des Antilles à la Polynésie en passant par St Pierre-et-Miquelon. Au cours de ses périples gustatifs, nul doute qu’elle croisera le chef guadeloupéen Joël Kichenin, également l’auteur d’un somptueux livre qui vient de paraître chez The Flamboyant Agency :  » La sélection du chef Joël Kichenin – La Cuisine traditionnelle des Iles de Guadeloupe en 17 recettes « . Avec son style incomparable, le chef nous met l’eau à la bouche en nous dévoilant les secrets de cet incontournable patrimoine gastronomique caribéen. Il faut dire que la période est propice à la cuisine afro-caribéenne qui connaît un véritable engouement en France comme à l’étranger. En témoigne l’intronisation, en juin dernier, de 7 chefs ultramarins (Sébastien Ramsamy, Marie France Grain Gallet, Jeanne Gourde, Mathieu Gereone, Billy Amourgom, Julien Darty de la Réunion et Lydia Bangou de la Guadeloupe)  dans les rangs de la très prestigieuse et sélective association des « Toques françaises«  à l’occasion de ses 20 ans d’existence !

Loin des latitudes pluvieuses d’un Hexagone dont la programmation culturelle est en grande partie gâchée par le marasme de la météo et les questions sanitaires, la Réunion peut, elle, s’enorgueillir de proposer une offre culturelle riche et pour tous les types de publics. Fruit d’un partenariat mettant les Outre-mer au cœur de la problématique de la démocratisation de la Culture, l’exposition « Résonances – Le Louvre à La Réunion » est l’occasion pour le public de découvrir, jusqu’au 15 octobre, quelques 236 œuvres graphiques issues des collections du plus grand musée du monde et prêtées aux 5 grands musées de l’île en fonction de leur thématiques respectives. Autre événement (et non des moindres) : le SAFIKO MUSIC FESTIVAL fera son grand retour et aura bien lieu du 10 au 12 décembre prochains pour le plus grand plaisir des amateurs de musique métissée avec, au programme, des grands noms comme IAM, Asaf Avidan, Angélique Kidjo ou encore la diva réunionnaise Christine Salem.

Bonne nouvelle pour la presse !

Aide au pluralisme des titres ultramarins de presse écrite

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, et le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annon-cent la création d’une aide au pluralisme des titres de presse écrite ultramarins. C’est la première fois que la spécificité des titres ultramarins est prise en compte par la mise en place d’une aide qui leur est exclusivement dédiée.

Cette aide pérenne au pluralisme, d’un montant total de 2 millions d’euros par an, s’adresse aux entreprises de presse écrite, imprimée ou bi-médias, dans les Outre-mer. L’aide vise à apporter un soutien aux publications payantes traitant de l’actualité et d’information politique et générale (IPG).

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du plan de filière « presse » voulu par le Président de la République. Il vise à faciliter l’accès des habitants d’outre-mer à la presse d’information politique et générale, conformément à l’objectif de valeur constitutionnelle de pluralisme de la presse.

Le Gouvernement reste pleinement mobilisé pour assurer son soutien au secteur de la presse.

Avant de clôturer cet édito par notre traditionnel coup de cœur, nous tenions à saluer la création d’un nouveau prix littéraire qui fera une bonne place aux écrivains des Outre-mer : le prix « Arawak », dont la première édition est prévue pour le premier trimestre 2022 à l’initiative de l’éditeur martiniquais Jean Benoît Desnel et l’auteur guadeloupéen Pierre Sainte Luce. Dans le même esprit que le prix « Terres éparses«  créé par Gaëtane Selgi en mai dernier, cette nouvelle manifestation littéraire aura pour ambition de donner plus de visibilité aux productions littéraires et aux auteurs émergents des Outre-mer.

Notre coup de cœur du mois 

L’hommage graphique de Black Childlish, illustrateur d’origine martiniquaise de 28 ans vivant à Amsterdam, à la musique antillaise et afro-descendante à travers ses créations de pochettes de disques qu’il réinvente au gré de son imagination et de ses influences entre pop culture, graff et peinture abstraite. Son travail inventif et joyeusement référentiel prouve, une fois encore, le rayonnement du savoir-faire antillais à travers le monde !

À vos agendas !

LE MOIS KRÉYOL

Le Festival des langues et des cultures créoles –
Lang épi kilti Kréyol

5e édition

Du 9 octobre au 28 novembre 2021

Après une édition 2020 complexe due à la conjoncture sanitaire, le festival des langues et des cultures créoles revient. Pour cette 5ème édition nous vous donnons rendez-vous du 9 octobre au 28 novembre 2021 à Paris, en Île-de-France, à Strasbourg, Mulhouse, à La Réunion et pour la première fois à Nantes et Bordeaux.
Il poursuivra sa route en janvier et février 2022 aux Antilles et en Guyane.

Initié par la chorégraphe et danseuse Chantal Loïal, directrice artistique de la compagnie Difé Kako, le Mois Kréyol se déploie chaque année pour toucher des publics de toutes générations dans des territoires toujours plus larges, dans des lieux prestigieux ou atypiques, pour le plaisir de tous.

Cette année, le thème retenu est « Jardins Secrets ». Il explore la nature des territoires créoles et les potagers des métropoles, se focalisant sur les problématiques environnementales, tenant compte du contexte socio-politique, économique et culturel ; et comme chaque année, des patrimoines culturels (im)matériels.

En filigrane de la programmation artistique, des tables rondes sont organisées autour des thématiques scientifiques et sociétales. Les enfants seront également à l’honneur avec des spectacles et ateliers dédiés.

5 ans après sa création, Le Mois Kréyol s’impose toujours comme l’un des événements incontournables de la rentrée pour tous les amoureux et les curieux des cultures ultramarines.  

Un avant-goût des artistes programmés :

Irene Bicep, Xavier Belin, Tony Chasseur, Igo Drané, Valérie Goma, Sergio Grondin, Kaloune, Véronique Kanor, Edmony Krater, Gaëlle Lamour, Eric Lauret, Régine LaPassion, Cie Très-d’Union, Mario Pounde, Jacques Schwarz-Bart, Seksion Maloya, Tiombô, Willy Vainqueur, Yann Villageois …

INFORMATIONS & PROGRAMMATION :

communication@difekako.fr. https://lemoiskreyol.fr/

CONTACT PRESSE & PARTENARIATS

Keyza | keyza@agenceks.com | +33 7 81 34 25 20 | Paris, Île-de-France