K'S NEWS

Une Culture ultramarine sous le signe du reconfinement

L’édito culture de l’agence KS

Une culture ultramarine sous le signe du reconfinement

Le mois de novembre s’est achevé sous le signe du reconfinement avec des conséquences de plus en plus terrifiantes pour les entrepreneurs et les associations du monde de la Culture.

Entre déprogrammations, annulations et reports, c’est une crise sans précédent que traverse le secteur de la Culture dans le Monde avec comme défi de repenser la consommation de la Culture. Pour le Cinéma ou la lecture, nous avons pléthores de plate-formes. Mais comment allons-nous partager les concerts, les festivals, le théâtre entre ami(e)s quand on connaît le désert numérique en Outre-mer et l’engouement de nos populations Antillo-Guyanaises pour le carnaval et les fêtes de communes ?

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, est confrontée à des défis immenses pour sauver le secteur culturel. En Outre-mer règne une morosité inhabituelle du côté des acteurs de la musique et de l’événementiel. C’est un secteur dans lequel le contact humain et les déplacements sont habituels. Aller sur scène et dans d’autres évènements comme les fêtes communales sont vitales pour les artistes des territoires. C’est également pour les mairies l’opportunité de soutenir les artistes locaux avec des cachets.

LA CULTURE ONLINERESTECONNECTÉ

Malgré tout, quelques initiatives voient le jour comme celle de l’association Artis An Nô, présidée par Annick Dulthéo, qui valorise les artistes du Nord de la Martinique en invitant le public, le 13 décembre à 15 heures, à un concert virtuel avec les artistes Kolo Barst, Stella Gonis, Yhad, Sinke, le groupe Kod Yan’m-la et le peintre O’Shea.

En Guadeloupe, une initiative similaire avec le groupe Kasika partage, depuis le 29 novembre et jusqu’à Noël, des clips pour les fêtes tandis qu’en Guyane, c’est le festival Mo’jazz qui s’est tenu en respectant la distance nécessaire entre les participants.

Sur l’île de la Réunion, le festival international « 7 soleils, 7 lunes »  offre un clin d’œil spécial au peintre Emmanuel Peters à Saint-Paul et, dans le Pacifique, c’est le temps des chorales à Wallis, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie avec un live inédit le 5 décembre sur La 1ère.

 LE MOIS KREYOL AFFIRME SA MONDIALITÉ

LE MOIS KREYOL , Festival des langues et cultures creoles,  Avec : la Cie Dife Kako(photo by Patrick Berger)

Dans l’Hexagone, Chantal Loïal et sa compagnie Difé Kako ont maintenu le Festival du Mois Kréyol sous différentes formes. Démarré le 8 octobre, il a touché à sa fin avec des événements en l’Ile-de-France, à Bordeaux, dans le Grand-Est, mais aussi en passant par les Antilles, en Guyane, à la Réunion et au Canada. Rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle édition !

LE DIGITAL LUI PERMET D’EXISTER ETERNELEMENT

Coup de coeur du mois novembre:

Le samedi 28 novembre, le moteur de recherche Google a rendu hommage au plus illustre guyano-guadeloupéen : Henri Salvador, remettant ainsi à l’honneur celui que la presse a surnommé l’« artiste français par excellence » !

Nos acteurs du monde culturel ultramarin font preuve d’une grande inventivité malgré la crise de la covid-19. C’est à applaudir et souhaitons qu’ils obtiennent les aides nécessaires pour 2021.